MANIFESTE POUR L’ÉGALITÉ DES CHANCES DANS L’ÉDUCATION

Le contexte de l’égalité des chances en France est alarmant : il est temps d’agir plus largement pour favoriser la réussite de tous ! Pour preuves…

Notre système éducatif est indiqué dans le rapport du CNESCO de septembre 2016 comme le plus inégalitaire de l’OCDE, école qui serait surtout dans le secondaire la fabrique de l’injustice sociale. Ce rapport conclue que les injustices progressent dans l’école française alors qu’à l’étranger des politiques efficaces ont été menées ces 15 dernières années.

D’après le rapport de l’OCDE « L’ascenseur social en panne ? Comment promouvoir la mobilité sociale. » de juin 2018 :

  • En France, il faudrait 6 générations pour que les descendants de familles modestes atteignent le revenu moyen.
  • Plus des deux tiers (68%) des enfants sont les parents sont diplômés du supérieur obtiennent un diplôme d’études supérieurs en France. C’est le cas de moins d’un cinquième (17%) des enfants dont les parents à faible niveau d’étude le font.

La France a également reculé au 26ème rang parmi les 65 pays du classement PISA de 2016.

Selon le rapport de France Stratégie « Nés sous la même étoile ? Origine sociale et niveau de vie » datant de juillet 2018 les écarts selon l’origine sociale seraient plus importants que selon le sexe, l’âge, et l’origine migratoire.

  • Un enfant de cadre à ainsi 4,5% de chances qu’un enfant d’ouvrier d’appartenir aux 20% plus aisés.
  • Le niveau de diplôme expliquerait pour moitié l’impact de l’origine sociale sur le niveau de vie.

Pourtant, Le déterminisme social qui frappe la jeunesse de la France n’est pas une fatalité.

Il existe des initiatives efficaces, comme le programme de parrainage proposé par l’Institut Télémaque, qui font mentir ces statistiques en faisant marcher l’ascenseur social pour des centaines de jeunes.

Depuis 2005, l’Institut Télémaque agit en concertation avec les entreprises, les établissements de formation professionnelle, les collèges et les lycées avec un seul objectif commun : faire en sorte que les jeunes méritants et motivés issus de milieu modeste aient autant de chances que les enfants de cadres de réussir dans leurs études supérieures et d’envisager leur avenir en grand, malgré les barrières culturelles, sociales et financières auxquelles ils sont confrontés. Notre conviction est que les jeunes ont besoin d’être accompagnés très en amont, dès le collège, afin d’utiliser pleinement leur potentiel et optimiser leurs chances de réussir.

Pour soutenir cette jeunesse menacée par les inégalités, le chômage et l’exclusion, nous affirmons aujourd’hui notre engagement et souhaitons le densifier !

Signez ce manifeste si vous souhaiter participer à la lutte contre le déterminisme social !

Manifeste

Nous, représentants de la société civile, individus de tous horizons :

Nous soutenons l’action de l’Institut Télémaque, qui a démontré son efficacité et l’encourageons à se déployer plus largement partout en France pour régler enfin la problématique de l’égalité des chances dans l’éducation.

Nous, entreprises partenaires de l’Institut Télémaque :

Nous nous engageons à impliquer le plus grand nombre de nos salariés pour qu’ils puissent, à travers un tutorat individuel ou des actions collectives, partager leur expérience personnelle et professionnelle avec les jeunes.

Nous, chefs d’établissements partenaires de l’Institut Télémaque :

Nous nous engageons à mobiliser nos équipes pédagogiques pour optimiser l’accompagnement des filleuls Télémaque et créer une dynamique collective au sein de nos établissements.

Nous, tuteurs d’entreprise et référents pédagogiques de filleuls Télémaque :

Nous nous engageons à unir nos forces pour accompagner les filleuls et être des ambassadeurs du projet auprès de nos collègues et de notre réseau.

Nous, anciens filleuls de l’Institut Télémaque :

Nous nous engageons à faire connaître l’Institut Télémaque dans les entreprises où nous travaillons, dans les quartiers où nous habitons, auprès de nos proches.

Nous, l’équipe de l’Institut Télémaque :

Nous agissons tous les jours avec engagement et conviction pour changer la donne de l’égalité des chances en France.

ILS ONT SIGNÉ

De nombreux filleuls, alumni, parrains, entreprises, établissements et membres de la société civile ont déjà signé, dont les grands dirigeants suivants :

Yseulis COSTES (1000 mercis), Christophe CATOIR (Adecco), Augustin de ROMANET (ADP), Henri de CASTRIES (AXA), Alain MERIEUX (Biomérieux), Régis SCHLUTZ (Darty), Gérard MESTRALLET (Engie), Jean-Pierre LETARTRE (EY), Charles LANTIERI (FDJ), Philippe CASTAGNAC (Mazars), Philippe SANS (Mérieux NutriSciences), Serge WEINBERG (Sanofi), Jean-Pascal TRICOIRE (Schneider Electric), Thierry de LA TOUR d’ARTAISE (Groupe Seb), Jean-Pierre CLAMADIEU (Solvay), Patrick POUYANNE (Total), Jacques-Antoine GRANJON (Venteprivee.com), Stéphane ROUSSEL (Vivendi), Jean-Jacques SALAUN (Zara)…

Votre signature, celle de vos proches, de vos amis, de vos voisins… TOUTES LES SIGNATURES sont clefs ! Elles viennent témoigner de l’efficacité de l’accompagnement, elles attestent de la nécessité de continuer et de s’agrandir.

Notre vision est celle d’un mouvement plus vaste, plus fort, qui apporte enfin une réponse aux enjeux de déterminisme social dans le secondaire !

0
Signataires ont déjà signé le manifeste